ISO 14001 :

L’environnement est au cœur des débats politiques.

Afin de réduire leur impact sur l’environnement, plusieurs entreprises ont débutées des démarches importantes dont l’implantation d’un SME avec  la norme ISO 14001, dont la certification est renouvelable aux trois ans.

Le terme SME est utilisé pour  »système de management environnemental ».

Réactualisée en 2015, les modalités de son application peuvent être contrôlées et certifiées. Bien entendu, elle repose sur le volontariat. La base de cette norme se fonde sur les mêmes grandes lignes directrices qu’ISO 9001.

Le système ayant pour but premier d’améliorer progressivement et en continu les performances environnementales pour les organismes ou les entreprises, devient également l’affaire de tous.

Processus:

Par conséquent, les performances touchent tous les processus, allant de l’achat, de la production, en passant par la planification, la communication etc…  Or, de nouveaux collaborateurs se lient ensemble vers des objectifs communs. Les efforts sont récompensés par des économies à long terme.

« Le développement durable est un mode de développement qui répond aux besoins du présent sans compromettre la capacité des générations futures de répondre aux leurs ». Rapport Brundtland

Fonctionnalités:

En effet, la norme ISO 14001 est un guide et un outil de gestion. Elle donne les exigences relatives à l’élaboration d’un SME, la mise en œuvre, le maintien et l’évaluation permettant entre autre :

  • d’identifier ses impacts environnementaux et de prendre action pour les diminuer;
  • le développement et l’implication du personnel vers une politique et des objectifs environnementaux;
  • l’appropriation des exigences légales et des règlements touchés par l’organisation;
  • de prendre en compte les risques et opportunités ;
  • de piloter les actions nécessaires pour améliorer sa performance environnementale.

En plus, la maîtrise des aspects environnementaux touchant l’organisme ou l’entreprise doit être mise à l’avant plan. Ce que l’on sait, c’est que les principaux aspects environnementaux  suivants sont les plus considérés par les organisations:

  • Émissions atmosphériques;
  • Utilisation de ressources naturelles;
  • Consommation d’énergie;
  • Déversements accidentels;
  • Déchets et résidus.

Bref, pour chacune des ressources jugées pertinentes, selon leur utilisation en rapport avec les activités de l’entreprise, des objectifs sont établis et un plan d’action est défini.  Il devient pratique de mesurer la performance réalisée et de prendre conscience du développement d’un effort d’amélioration continue.

Les impacts des activités sont mesurer sur l’ensemble de son cycle de vie lors de l’élaboration du SME non seulement sur ses aspects opérationnels.  Les efforts sont ainsi mesurés.

Lois et règlements

La clé de la réussite d’un bon système repose sur l’importance de répondre aux lois et règlements applicables pour l’entreprise.  Les clients qui se soucient du développement durable et de l’environnement y voient une amélioration significative de l’image des organisations qui répondent à cette norme. Puisque nous sommes dans un monde de plus en plus compétitif, cette image est à valoriser.

Il ne fait pas de doute que l’évolution constante du domaine environnemental, implique la révision des lois et règlements.  Il faut reconnaître que pour beaucoup d’entreprises, s’assurer de se conformer aux dernières révisions est un réel fardeau. Ce qui ne devrait pas être la raison de ne pas vouloir passez outre.

C’est pourquoi il est avantageux de se doter d’un outil aidant évitant des pertes de temps inutiles.

Référence pour outil facilitant : www.planiso.com

Tags: